Publié le

Yin Yang, une opposition créatrice

La vision taoïste propose un univers dont la partie perceptible par les sens est :

– en éternel processus d’expérimentation;
– un théâtre où s’interpénètrent, s’opposent et s’influencent mutuellement et cycliquement deux forces :

  • des Souffles dynamiques, transformateurs, séparateurs, multiplicateurs que l’on associe au principe Yang, plus masculin; et
  • des Souffles passifs, stables, structurants, condensants, unifiants que l’on associe au principe Yin, plus féminin.

A noter que le Yin contient l’essence (le germe) du Yang et inversement. Ce qui peut se traduire avec les exemple ci-dessous.

  1. L’immobilité contient le germe du mouvement et inversement,
  2. Avancer contient le germe de reculer et inversement,
  3. Elever contient le germe de descendre et inversement,
  4. Pivoter le corps à gauche contient l’essence de pivoter à droite,
  5. Etc…

Nous nous exerçons à mettre en pratique ces principes dans les cours de Qi Gong, de Taïchi Chuan et de Méditation

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres de notre association en règle de cotisation. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés