Publié par

Yin Yang, une opposition créatrice

La vision taoïste propose un univers dont la partie perceptible par les sens est :

– en éternel processus d’expérimentation;
– un théâtre où s’interpénètrent, s’opposent et s’influencent mutuellement et cycliquement deux forces :

  • des Souffles dynamiques, transformateurs, séparateurs, multiplicateurs que l’on associe au principe Yang, plus masculin; et
  • des Souffles passifs, stables, structurants, condensants, unifiants que l’on associe au principe Yin, plus féminin.

A noter que le Yin contient l’essence (le germe) du Yang et inversement. Ce qui peut se traduire avec les exemple ci-dessous.

  1. L’immobilité contient le germe du mouvement et inversement,
  2. Avancer contient le germe de reculer et inversement,
  3. Elever contient le germe de descendre et inversement,
  4. Pivoter le corps à gauche contient l’essence de pivoter à droite,
  5. Etc…

Nous nous exerçons à mettre en pratique ces principes dans les cours de Qi Gong, de Taïchi Chuan et de Méditation

Print Friendly, PDF & Email

L'intégralité de ce contenu n’est accessible qu’aux élèves de l'association Arts taoïstes en règle de cotisation.

Connexion pour les abonnés