Publié le

Pratiques de mouvements spontanés en Chine

Burnout : les effets positifs du Qi gong

1. Le qigong spontané

Le nom de qigong spontané (Zi Fa Gong ou Zi Fa Dong Gong) est apparu au cours du 20ème siècle. Cependant, pour l’expert que nous avons suivi à l’institut de Qigong de Shanghai, ces exercices liés aux pratiques taoïstes sont au moins aussi anciens que les techniques de Daoyin (nom ancien du Qigong) dont les traces les plus objectives se retrouvent dessinées sur les soies du tombeau de Mawangdui, daté d’environ 168 av. JC. (Tavor, 2007 :47).

La discipline du Qigong en tant que telle est née après 1949, avec la naissance du Parti et son ambition de moderniser toutes les traditions du pays. Les pratiques de qigong, incluant les qigong spontanés sont devenues particulièrement populaires après la révolution culturelle (1966-1976) durant laquelle elles furent interdites. Le sociologue David Palmer relate comment cette « fièvre du qigong » a finalement été stoppée en 1999, après que le gouvernement ait décidé de contrôler et réprimer l’évolution religieuse de certaines associations qu’il considérait comme sectaire (Palmer, 2005). La forme la plus populaire de qigong spontané dans cette période fut certainement celle des ‘Cinq Animaux Spontanés’, compilée en 1981 par Liang Shifeng de la région du Guangdong. A l’institut de Qigong de Shanghai, le professeur Yang Yuanjing enseigna le Qigong spontané par acupression (DianXue ZiFaGong) durant les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés