Publié le

Pleine lune du 26 mai 2021 – Fête de Wesak/Vesak

Célébration du Saga Dawa au Tibet
Festival de Saga Dawa (Vesak) au Tibet – En tibétain, saga signifie « quatrième » tandis que Dawa signifie « mois », faisant du festival Saga Dawa le festival du quatrième mois1. Considéré comme la période au cours de laquelle le Bouddha Sakyamuni est né, a atteint l’illumination et est mort, ce mois est classé comme l’un des plus sacrés de toute l’année tibétaine, et est souvent appelé Bumgyur Dawa, ou le mois de multiplication de 100.000. Cela est dû au fait que parce que le mois a été témoin de si grands événements, toutes les bonnes ou mauvaises actions faites ce mois-ci sont multipliées 100.000 fois2, ce qui en fait un bon moment pour faire le bien au profit des mérites vers sa propre illumination.

Grande fête Theravada3 de la naissance, de l’éveil et du paranirvana (nirvana complet ou décès) du Bouddha Sakyamouni4. Si les coutumes diffèrent d’un pays à l’autre, la lumière joue toujours un rôle central dans la fête de Wesak.
Dans les pays de tradition Theravada, on célèbre conjointement la naissance, l’éveil et le paranirvana5 du Bouddha lors de la fête de Vesak6. La communauté bouddhiste se réunit ce jour-là pour méditer sur les trois Joyaux : le Bouddha, le Dharma (son enseignement) et le Sangha (communauté des pratiquants). Si les coutumes diffèrent d’un pays à l’autre, la lumière joue invariablement un rôle central dans la fête de Vesak. Ainsi, au Sri Lanka, pour représenter l’éveil du Bouddha, on allume des lampions dans toutes les maisons, alors qu’en Corée les fidèles les disposent dans les arbres. En Thaïlande, des processions aux lanternes sont organisées par les laïques qui tournent trois fois autour des pagodes. Vesak est d’abord une fête religieuse; mais elle est aussi pour les familles l’occasion de se retrouver. C’est particulièrement vrai en Europe, là où de nouvelles communautés bouddhistes issues de l’immigration commencent à s’installer. Ces populations, autrefois séparées par les distances et les frontières, trouvent ainsi l’occasion de se rencontrer autour d’une même célébration.

Lumbini (Népal) : Lieu de naissance de Siddharta Gautama
Selon la tradition bouddhiste, Bouddha est né à Lumbini, un village situé au Népal près de la frontière avec l’Inde. (Crédit : Yves Picq)

 

Notes :

1. Quatrième mois : En particulier les quinze premiers jours (du calendrier lunaire), sont propices à la pratique du Dharma et à la culture de toute action positive avec le corps, la parole et l’esprit. Il est également important de faire des efforts particuliers pour éviter les activités malsaines. Cette fête se déroule le jour de la pleine lune du mois de mai. La Journée du Vesak est célébrée chaque année au Siège de l’ONU, à New York, ainsi que dans d’autres bureaux des Nations Unies à travers le monde.

2. Selon certaines écoles bouddhistes tibétaines, les effets des actions positives ou négatives sont multipliées dix millions de fois !

3. Theravada : Branche ancienne du bouddhisme Hinayana issue de l’école Sthaviravada (enseignement des Anciens). Relativement conservatrice, elle est aussi plus proche du bouddhisme primitif que les autres traditions bouddhiques existantes : Hinayana (« Petit Véhicule »), Mahayana (« Grand Véhicule »), Vajrayana (Véhicule du Diamant). La Doctrine des Anciens s’appuie sur un canon rédigé en pali, nommé Tipiṭaka, comprenant de nombreux textes basés sur les paroles du Bouddha Sakyamouni, recueillies par ses contemporains et retranscrites quelques siècles plus tard…

4. Bouddha Sakyamouni : se traduit par « le sage (du clan) des Sakyas ». Appelé aussi Siddharta Gautama, Bouddha est né il y a 2 500 ans, en 623 av. J.-C. C’est également le Jour du Vesak que le Bouddha (l’éveillé) a atteint l’état d’illumination et qu’il est décédé dans sa quatre-vingtième année.

5. Paranirvana s’écrit aussi Parinirvana

6. Les différentes appellations de Vesak :

  • Visakah Puja ou Buddha Purnima en Inde, au Bangladesh et au Népal,
  • Visakah Bucha en Thaïlande,
  • Phat Dan au Viêtnam,
  • Waisak en Indonésie,
  • Vesak ou Wesak au Sri Lanka et en Malaisie,
  • Saga Dawa Düchen au Tibet,
  • Au Laos, la fête équivalente est Vixakha Boux,
  • En Birmanie, on parle de Ka-sone,
  • Depuis 1996, il est reconnu en France comme jour férié des bouddhistes.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres de notre association en règle de cotisation. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés