Cours hebdomadaires en visioconférence sur Zoom jusqu’au 1er mars 2021…

Bannière de Mawangdui

Suite aux décisions du Comité de Concertation belge du 12/01/2021, nos cours en salle resteront suspendus  jusqu’au 1er mars prochain1… Toutefois, ce comité a convenu de se réunir le 22 janvier prochain pour évaluer une nouvelle fois la situation. Des adaptations sont éventuellement toujours possibles à ce moment si la situation le permet…
Afin de poursuivre notre entraînement pour ne pas perdre ce qui a été acquis et de maintenir le lien entre nous, nos cours hebdomadaires sont maintenus en vidéoconférence. Les ateliers bimensuels de méditation sont aussi animés sur Zoom. Nous faisons de notre mieux pour nous adapter à cette situation…

Horaires des cours hebdomadaires en ligne

Les liens Zoom permettant de participer aux cours ci-dessous ont été communiqués à nos abonnés par courriel.

Originalité par rapport aux cours en salle

Nos abonnés peuvent participer à TOUS les cours en ligne s’ils le souhaitent et, ce, sans devoir payer de supplément.

Poursuivre la lecture

À Wuhan, la méditation a contribué à préserver la santé mentale des individus en quarantaine

Pouvoir de l'esprit sur le corps
La pandémie liée au Covid-19 a conduit au confinement et à la mise en quarantaine de millions de personnes dans le monde. Ces mesures nécessaires ont néanmoins des effets psychologiques considérables sur les niveaux de stress, d’anxiété et de confusion de la population. L’isolement tend à détériorer la santé mentale (ennui, troubles dépressifs) et physique (notamment troubles du sommeil).

En pleine explosion du nombre de contaminations dans le monde, des chercheurs tentent de trouver des pistes pour aider les populations à faire face.

La méditation, remède contre l’anxiété

Dans ce contexte, une étude vient tout juste d’être publiée sur les effets d’une pratique méditative de pleine conscience quotidienne sur des personnes placées en quarantaine.

Entre le 20 février et le 2 mars 2020, trois chercheurs de China Europe International Business School (CEIBS) et de l’Université nationale de Singapour ont mené une étude sur des habitants de la province de Wuhan. Le premier objectif était de tester l’hypothèse selon laquelle la pratique quotidienne de la pleine conscience aiderait les participants de l’étude à mieux gérer l’anxiété causée par les annonces régulières de l’accélération du nombre de contaminations et de décès par Covid-19 en Chine. Le second objectif visait à étudier les effets de la pleine conscience sur le maintien d’une bonne qualité de sommeil, dont de nombreuses études ont démontré qu’elle pouvait être fortement affectée par le stress.

Poursuivre la lecture