La vibration cosmique

La nébuleuse de la Lyre (Ring Nebula)
La nébuleuse de la Lyre (en anglais Ring Nebula). Cette nébuleuse est présente dans le ciel de l’hémisphère nord (Constellation de la Lyre) et observable toute l’année.

Le terme vibration, dans la physique contemporaine, décrit la nature de la matière, faite d’ondes et d’énergie, la lumière vibrant à la plus haute fréquence. Penseurs cachemiriens médiévaux et physiciens du XXIe siècle se rencontrent sur un autre thème essentiel, le vide, conçu comme une trame vibratoire, animée d’énergie et de vibrations.
Les philosophes du Shivaïsme du Cachemire1 ont forgé un vocabulaire approprié pour exprimer ces intuitions sur la nature ultime de la Réalité ; ils fournissent ainsi les bases d’une formulation saisissante de la Réalité dynamique de l’univers à travers des métaphores telles que l’espace infini tissé d’énergie, le rythme du temps animé de la pulsation de la Conscience cosmique, le Souffle cosmique… Leur contribution la plus originale demeure sans doute l’approche de la Conscience comme Lumière-Energie, animée, d’instant en instant, par la pulsation ou vibration (spanda)2. Pour ces maîtres, la réalité ultime est en effet Conscience infinie et vivante, dynamique, créatrice.

L’univers est ainsi vu comme un « apparaître » à l’intérieur d’une trame vibratoire sans limite ni rupture, intégrant toutes les dimensions de la réalité (physique, mental…) et cette trame indivisible n’est autre que la Conscience de Shiva3. Ou, pour utiliser une autre métaphore, l’univers est perçu comme une symphonie émergeant à tout instant d’un silence vibrant ; comme l’expression spontanée de la danse cosmique de Shiva-Nataraja4, ou encore comme un arbre inversé, racines célestes, branches vers le bas : une même et unique sève (onde) parcourt l’infinie multiplicité des feuilles, fleurs…

Poursuivre la lecture

Les fréquences, les sons qui font réagir nos cellules

Vibrations, fréquences

Nous n’attirons pas ce que nous voulons, mais ce que nous sommes.
James Lane Allen

La découverte de nombreux champs d’études sur l’influence des fréquences amène un changement et une perspective intéressante de la vie en général, bien que l’homme soit une créature plus visuelle qu’acoustique. Tout dans l’Univers est composé d’énergie, de vibrations, de sons, d’oscillations, audibles et inaudibles. Nous sommes perpétuellement inondés par une pluie de fréquences provenant de notre monde ainsi que d’autres galaxies.

Si nous voulons connaître les secrets de l’Univers, pensons en termes d’énergie : fréquences et vibrations. Nikola Tesla dit : « Ce que nous avons appelé matière est l’énergie dont la vibration a été hautement réduite afin d’être perceptible par nos sens. »

De nombreux chercheurs ont constaté qu’en envoyant des ultrasons dans une boule de verre remplie d’eau, nos voyons se former de minuscules bulles émettant des éclairs bleuâtres (…). Ce phénomène de sonoluminescence est bien la preuve que les sons ont une action physique sur la matière.

Poursuivre la lecture

Synchroniser votre énergie avec de nouveaux potentiels

Synchroniser son énergie avec de nouveaux potentiels

Je dis toujours, quand vous changez votre énergie, vous changez votre vie, mais je me demande souvent – combien d’entre nous comprenons réellement ce que cela signifie et comment nous pouvons l’appliquer pour créer des changements dans notre vie?

L’un des principes les plus importants que nous enseignons dans ce travail est de savoir comment créer à partir du terrain plutôt qu’à partir de la matière. Pour une compréhension très simple, considérez le champ quantique comme un champ invisible de fréquence ou d’énergie qui relie tout ce qui est physique et matériel. C’est ce champ d’énergie pure, qui existe au-delà de nos sens, qui donne forme à cette réalité tridimensionnelle.

Nous pouvons tous convenir que nous possédons un corps physique dans un univers physique et que cet univers est composé de personnes, d’objets et de choses. Parce que toutes ces choses semblent occuper une place ou un espace particulier à un moment particulier, nos sens (qui nous permettent de nous connecter et de vivre cette réalité) nous trompent dans l’illusion de la séparation.

En d’autres termes, je suis conscient que mon corps occupe un espace particulier à un moment précis, et que la chaise – qui est une « chose » – occupe un espace différent dans le temps. Par conséquent, tout nous apparaît comme séparé. Depuis où nous plaçons notre attention est où nous plaçons notre énergie, alors pour que nous puissions créer à partir du champ plutôt qu’à partir de la matière, nous devons abandonner ce que j’appelle aller au-delà de vous-même. En abandonnant votre attention investie et l’énergie du matériel réalité tridimensionnelle des sens, et au lieu de déplacer votre attention et votre énergie vers un monde de fréquence et d’énergie, vous devez définir votre identité.

Poursuivre la lecture

L’énergie intérieure relie corps et âme

Pour les Chinois, sainteté et santé sont synonymes. Pour quels motifs, le travail du corps et celui de l’esprit seraient similaires ?

Corps et âme sont si proches et si intimement liés qu’il suffit de connaître l’un pour avoir accès obligatoirement à l’autre. Mais un travail corporel à l’orientale est toujours un travail intérieur qui ne peut se faire sans l’intervention du Qi. On pourrait dire à ce sujet que le Qi (le souffle) et le Shen (la puissance spirituelle) sont les messagers subtils qui relient corps et âme.
Seuls les gens qui détiennent les secrets du Qi ou ceux qui progressent dans cette voie de transmutation des énergies intérieures peuvent prendre conscience par paliers d’expérimentations du message vivant de Laozi1.

Tout le monde s’accorde à dire que l’âme est un agent essentiel de la vie, et un principe spirituel qui, uni au corps, constitue l’être vivant. Mais au fond, qu’est-ce que l’âme ? Chacun peut comprendre ce terme à sa façon. Certains se pencheront vers une interprétation sentimentale, d’autres vers un raisonnement intellectuel. L’âme semble être une notion tellement abstraite qu’il est difficile d’en parler et d’en donner une définition satisfaisante. On peut néanmoins rendre le sens de l’âme moins vague, moins palpable en éclairant la signification qu’il prend pour les bouddhistes et les taoïstes ; il suffit pour cela de prendre comme exemple la pratique du taiji quan (Taïchi Chuan), ce qui nous fera encore mieux comprendre le lien établi par les Anciens entre sainteté, santé et longévité.

Poursuivre la lecture