La nature, le fonctionnement et l’entraînement de l’esprit

LEver de soleil sur la planète Terre

La nature de l’esprit

Si l’esprit est joyeux, je suis heureux. Si l’esprit est malheureux, je suis malheureux. Notre vie entière dépend de notre esprit, et pourtant peu le savent. Ce n’est pas une chose qui est enseignée à l’école.

A la question : “Qu’est-ce que l’esprit ?”, logiquement, on peut répondre : “L’esprit est une pensée.” Oui, l’esprit est une pensée : chaque fois qu’il y a des pensées, l’esprit est là. Et chaque fois qu’il n’y a pas de pensées l’esprit est absent. Dans le sommeil profond par exemple, il n’y a pas de pensées, l’esprit est absent. Ainsi, esprit et pensées sont étroitement liés : si les pensées sont calmes, l’esprit est calme. Si les pensées sont agitées, l’esprit est agité. L’esprit est exactement ce que sont les pensées. Entre les deux, il existe donc une étroite relation.

Néanmoins, la pensée seule ne constitue pas l’esprit. Pour illustrer le lien entre les deux, les sages de l’Inde ont donné l’exemple de la rivière.

L’eau par elle-même, n’est pas une rivière, un bassin d’eau n’est pas une rivière. C’est seulement quand l’eau coule constamment que nous parlons de rivière. De même, quand les pensées s’écoulent constamment en nous, nous expérimentons cet équipement puissant qu’est l’esprit.
Si les eaux d’une rivière sont boueuses, on dit que la rivière est boueuse. Si les eaux sont claires, on dit que la rivière est propre. Si les eaux coulent rapidement, on dit que la rivière a un cours rapide. De même, l’esprit est ce que sont nos pensées. Si les pensées sont bonnes, l’esprit est bon.
Un homme peut avoir une belle apparence physique, être riche, avoir une belle voiture, mais si ses pensées sont tristes, il est un homme triste. Quand un homme a un esprit pur, il attire les autres.
Poursuivre la lecture

La pleine conscience ou l’attention juste

L'écoute et la conscience corporelle

La pleine conscience (parfois également appelée attention juste) est une expression dérivée de l’enseignement du Bouddha Siddhartha Gautama qui désigne la conscience vigilante de nos propres pensées, actions et motivations.

La pleine conscience ou l’attention juste consiste à ramener son attention sur l’instant présent et à examiner les sensations qui se présentent à l’esprit, comment elles apparaissent, comment elles durent et comment elles disparaissent. Cette pratique permet de réaliser de façon directe si une sensation est persistante ou passagère. Par la suite, le pratiquant va aussi examiner la matière, les perceptions, les habitudes mentales positives ou négatives, la conscience, comment toutes les choses apparaissent, comment elles durent et comment elles disparaissent.

Poursuivre la lecture